Tests Tracker d'activité

Test de la Polar M430 : une M400 en mieux

Ce produit équipé d’un GPS est l’un des plus grands concurrents de Garmin et de Suunto

La Polar M430 est le digne successeur de la formidable montre Polar M400. Avec presque 3 ans d’attente entre ces 2 modèles, on s’attend à bien plus qu’une simple mise à jour.

Nous avons bien fait d’attendre car la nouvelle version de Polar est bien plus sophistiquée. La M430 inclut dorénavant un GPS intégré (avec un mode basse consommation d’énergie), un capteur de fréquence cardiaque muni de 6 LED et de meilleures performances pour le suivi des activités d’intérieur, grâce à son nouvel accéléromètre et aux algorithmes améliorés de son logiciel.

Cela est très prometteur, mais la vraie question demeure : comment va-t-elle se comporter durant notre tests ? Lisez la suite pour savoir si la M430 peut prétendre au titre de meilleure montre GPS de running.

Voir aussi :


Caractéristiques

Étanchéité : 50m
Fonctionnalités : suivi du running et autres sports, cardio-fréquencemètre, GPS
Autonomie annoncée : 25 jours
Meilleur prix : 167,91 € sur Amazon
Avis des utilisateurs : 


Qualité du design et de la construction

Même si la M430 est plus épaisse que la M400 (0.5mm de plus), notamment à cause des capteurs de fréquence cardiaque, Polar a réussi à la rendre plus légère de 5 g (51g au total sur la balance).

Tout comme avec la M400, n’attendez pas à avoir une montre à l’apparence très chic. Mais honnêtement : est-ce que le look d’une montre d’activité est si importante ? Chez KeepTracking, nous sommes convaincus que la réponse à cette question est non. Et même si la M430 n’est pas une réussite sur le plan esthétique, elle n’est pas laide pour autant. Notre testeur à essayer le modèle orange clair durant ses courses et même si elle n’était pas vraiment assortie avec ses vêtements de sport, elle a certain style rétro qui lui procure un charme particulier.

Cela est peut-être dû à son écran monochrome 128×128 qui est exactement le même écran qu’utilise la M400. Est-ce qu’un écran tactile aurait été plus adapté à ce produit ? La réponse est peut-être. Mais ce qui est sûr, c’est qu’une partie du charme de la M430 réside dans sa simplicité. Elle utilise la même configuration à cinq boutons de contrôle que la M400 et ça marche toujours aussi bien !

Vous n’aurez pas à parcourir une multitude de menus pour retrouver ce que vous cherchez : la montre est très intuitive à utiliser. Il suffit de défiler vers le haut ou vers le bas jusqu’à ce que vous retrouviez le menu ou la fonctionnalité que vous cherchez en utilisant les boutons haut et bas : un vrai jeu d’enfant. Vous pouvez ensuite sélectionner ce que vous voulez à l’aide du bouton central. Les deux boutons à gauche servent à consulter la page précédente (le bouton d’en bas) et à allumer la lumière de derrière (le bouton d’en haut).

Le bracelet est vraiment très cool aussi. Il possède plein de petits trous de ventilation sur son revêtement en silicone qui le rend très confortable à porter.

La montre Polar M430 n’est pas une montre intelligente très personnalisable. Cependant, il existe 4 nouveaux thèmes. Notre préféré est celui avec « Stick Man » : lorsque vous cessez de bouger, il s’assoit sur son petit tabouret et dès que vous commencez une activité, il marche avec vous.

Running

La Polar M430 est avant tout une montre de running. Elle propose d’autres modes de sport mais ces modes ne constituent que des extensions de l’activité principale : le suivi GPS des courses avec surveillance de fréquence cardiaque.

Une fois de plus, il faut préciser que Polar n’a pas modifié la formule gagnante de la M400 ; il suffit juste d’appuyer sur le bouton centrale à droite et vous pourrez immédiatement commencer à courir. Vous devrez cependant définir l’activité de running en tant qu’activité principale dans les options de Polar Flow (c’est le cas par défaut). Appuyez une fois pour activer l’écran de suivi des activités de running. Il vous faudra ensuite attendre que la fréquence cardiaque s’affiche et que le GPS trouve un signal. Appuyez une deuxième fois pour commencer.

Ensuite, vous avez la possibilité de parcourir plusieurs écrans au milieu de vos courses, affichant le rythme, la vitesse, le temps et les BPM (battements par minute), ainsi que toute une gamme de variations de ces paramètres principaux. Les préférences en matière de statistiques affichés lors des courses diffèrent d’un coureur à un autre. Le fait qu’on puisse personnaliser l’ordre d’affichage des écrans selon nos goûts est donc très sympa.

On peut trouver un signal GPS sur la M430 beaucoup plus rapidement que sur son prédécesseur ; vous n’aurez donc plus à attendre dans un coin de rue que le compteur affiche 100%. Polar assure que c’est principalement dû à la technologie SiRFInstantFix intégrée. Même si c’est la même puce qu’on retrouve sur la Polar V800, nous supposons aussi que le micro logiciel du GPS a beaucoup progressé en trois années. Peu importe la raison, ce GPS est beaucoup plus rapide et beaucoup moins agaçant.

Tout comme la M400, la M600 et la V800, la montre intelligente M430 et l’application Polar Flow offrent une large variété de modes de running et d’entraînement.

Avant de commencer à courir, vous pouvez fixer vos propres temps en utilisant la section Programme de Running de l’application Polar Flow. Vous pouvez aussi choisir de vous entraîner pour un 5km, 10km, un semi-marathon ou un marathon avec un plan d’entraînement suggéré par Polar.

Les informations qu’on obtient après les courses, et qui concernent les bienfaits de votre entraînement, viennent du Training Benefit (Bienfaits de l’entraînement), du Recovery Status (Statut de récupération) et du Running Index (Indice de running). Ces paramètres vous aident à déterminer si vous avez brûlé de la graisse ou amélioré votre cardio. Il vous donne aussi des idées sur la procédure à suivre pour améliorer votre fréquence cardiaque et votre vitesse, et l’effet que votre entraînement a eu sur votre corps et sur votre condition physique.

Le compteur de calories intelligent de Polar prend en considération votre taille, poids, âge, sexe et niveaux d’activité pour établir une estimation bien plus exacte des calories que vous utilisez durant vos courses.

Si vous ne possédez pas de capteur Foot Pod apparié et que vous voulez courir sur un tapis roulant, vous devrez alors compter sur l’accéléromètre amélioré de Polar. Notre testeur a fait deux courses en salle avec le M430, d’une distance de 10km chacune sur un tapis roulant. Le M430 a affiché une distance de 9.85 km pour la première course et 10.2 km pour la deuxième. Il convient de dire que, même si la M430 a sous-estimé et surestimé la distance actuelle des deux courses, elle a produit une estimation plus ou moins correcte.

Suivi d’activité et de sports

Comme mentionné en haut, la M430 est une montre de running. Elle peut aussi suivre les activités de natation et de cyclisme, mais ces derniers ne constituent que des options supplémentaires. Prenons la natation par exemple. Le suivi de la natation ne propose pas de mode de suivi en eau libre, et ne propose pas d’option pour calculer le nombre d’aller-retour lorsque vous nagez en piscine. En fait, le M430 traite les autres sports comme s’il s’agissait de running ; il fait le suivi de la fréquence cardiaque, de la distance, de la vitesse et du rythme.

Si vous cherchez un assistant de natation ou de cyclisme (ou de triathlon), alors on vous conseille vivement de choisir une autre montre. Comme pour la M400 et la M600, vous pouvez simplement sélectionner et glisser les modes de sport dans l’ordre que vous voulez en utilisant Polar Flow.

Toutefois, la montre M430 est un tracker d’activités quotidiennes très pratique. Elle offre de nombreux paramètres de suivi d’activités, comme le suivi du nombre de pas, des calories brûlées, du temps d’activité et de sommeil. La M430 ne dispose cependant pas d’un altimètre barométrique, elle ne peut donc pas compter le nombre d’escaliers montés.

Nous avons comparé la M430 avec le Fitbit Charge HR pendant quelques jours, et nous avons constaté que la différence moyenne entre les mesures de pas des deux produits est de l’ordre de 2 à 3 % en deux jours (environ 12000 pas). Pour une mesure qui repose sur un algorithme, je dirais que cette marge est très acceptable.

Vous pouvez consulter en temps réel vos progrès en matière d’activités, en fonction de vos objectifs sur la montre. L’une des surfaces de la montre est dotée d’une petite animation pour afficher ceci, mais vous pouvez aussi visualiser ces données en ouvrant l’onglet My Day.

L’une des fonctionnalités qu’offre la M430 est le test de condition physique (On Watch Fitness Test). Vous n’avez qu’à vous asseoir sans bouger pendant quelques minutes pour obtenir vos résultats de VO2 Max. Pour calculer ces résultats, la montre utilise les données de variations de fréquence cardiaque au repos. Ce n’est probablement pas très exact, mais c’est un résultat qui a changé au fur et à mesure que la condition physique du testeur s’est améliorée lors de ses préparations pour un grand évènement sportif.

Le système intelligent de suivi de sommeil Sleep Plus qui a été introduit sur le tracker de fitness Polar A370 promet de détecter la durée, le temps et la qualité de sommeil en se basant sur la position et les mouvements de poignet.

Pour être honnête, nous ne sommes pas des grands fans du suivi de sommeil avec une montre attaché à mon poignet, et tous les résultats obtenus ont été incorrects. En effet, le port d’un bracelet au poignet toute la nuit est très dérangeant et peut causer des mouvements involontaires qui faussent les données.

Ceci dit, la montre détermine avec précision l’état éveillé et endormi ainsi que la répartition du sommeil paradoxal, léger et profond (combinés avec les termes sommeil réel et interruptions qu’utilise l’application). Pourtant, nous ne sommes pas convaincu qu’un suivi du sommeil reposant sur un accéléromètre est une fonctionnalité qui peut à elle seule vous convaincre d’acheter un produit, surtout s’il s’agit d’une montre de running avec des fonctionnalités supplémentaires.

Suivi de la fréquence cardiaque

Nous avons comparé cette montre à une ceinture pectorale (la Polar H7) et l’écart était de l’ordre de 1 à 3 bpms lors d’entraînements avec une intensité moyenne, et d’environ 3 à 4 bpms pour les entraînements de haute intensité.

Nous avons aussi comparé la M430 avec la ceinture pectorale Suunto Bluetooth Smart pour un entraînement fractionné sur tapis roulant. Une fois de plus, les résultats étaient impressionnants. Ces résultats correspondent aux résultats obtenus lors de nos tests avec le capteur de la M600, bien que ces deux montres réagissent un peu plus lentement aux changements brusques de rythme. Les ceintures pectorales détectent ces changements plus rapidement, mais une fois que la M430 a eu le temps de réagir à ces changements, les lectures ont été très précises.

La M430 est probablement le meilleur moniteur de fréquence cardiaque au poignet que nous avons testé.

La dernière mise à jour du micro logiciel a ajouté la possibilité du suivi continu de la fréquence cardiaque. Vous pouvez dorénavant garder un œil sur les valeurs de bpms au quotidien. Cela signifie que vous pouvez maintenant facilement suivre vos bpms de manière continue, tout comme le proposent la Polar A370 et la Garmin Vivoactive HR.

Synchronisation et Polar Flow

Comme pour les autres trackers portables de Polar, la M430 peut être appariée avec la plateforme Polar Flow, soit par câble USB via votre logiciel FlowSync sur PC ou par Bluetooth via votre smartphone en maintenant le bouton «précédent» appuyé.

Nous n’allons pas rentrer dans les détails de ce que Polar Flow peut et ne peut pas faire ; nous avons déjà détaillé beaucoup des fonctionnalités de la M430 dans cet article.

Autonomie de batterie et autres fonctionnalités

En lisant la liste des spécifications du produit, on s’aperçoit que la batterie du M430 est une version améliorée de la batterie de la M400 ; 240 mAh contre 190 mAh. Mais il y a encore une meilleure nouvelle puisque Polar a décidé d’ajouter des modes GPS qui ne consomme pas beaucoup d’énergie ce qui améliore encore plus l’autonomie de batterie.

Avec le mode Haute Précision, vous pouvez tracer vos points GPS chaque seconde, pour une précision accrue du suivi des distances. L’autonomie de batterie annoncée pour ce mode est de huit heures, et nous l’avons utilisé pendant huit heures et demie durant un parcours qui fait plus de 100 km, sans pour autant vider la batterie entièrement.

Le mode Précision Moyenne baisse la fréquence d’enregistrement des points GPS à deux tracés par minute, et le mode Economie de Batterie fait un tracé chaque 60 secondes. La M430 mesure la fréquence cardiaque une fois par seconde pour tous les trois modes. Le mode de précision moyenne donne une autonomie de batterie de 16 heures, et le mode d’économie de batterie en donne 30. Si vous êtes un coureur d’ultra marathon, alors vous serez probablement très heureux avec cette montre. Comme pour la M400, la M430 est dotée d’une boussole « retour au point de départ », ce qui est très pratique si jamais vous perdez votre chemin par exemple.

Alors que la M400 utilisait un port USB simple pour recharger la batterie, la M430 a son propre port (encore un port de plus pour notre collection…), ce qui est très agaçant. Beaucoup de gens ont signalé des problèmes d’étanchéité sur la M400 à cause de son port USB régulier ; nous espérons que le nouveau port de la M430 la protégera de ces problèmes.

En 2018, il semble évident que la montre intelligente Polar M430 puisse communiquer les notifications : elle utilise pour cela des vibrations au lieu de tonalités. Quand on mentionne la prise en charge des notifications, on ne parle pas seulement de messages, d’appel ou d’alertes de calendrier. Les applications tierces comme WhatsApp et Snapchat sont aussi prises en charge.

Les plus
Suivi précis de la fréquence cardiaque au niveau du poignet
Grande autonomie de batterie
Simple à utiliser

Les moins
Ce n’est pas la montre intelligente la plus chic sur le marché
Les fonctionnalités de suivi multisports ne sont pas suffisantes
Un design plutôt basique

Votre avis sur l'article